Description du projet

Inlays, onlays, overlays

Une dent vivante peut présenter une perte de substance (trou) trop importante pour être reconstituée en méthode directe (composite). Elle peut aussi être fêlée (en général à cause d’un amalgame volumineux) et à risque de fracture.

Une dent dévitalisée risque de casser car elle s’assèche avec le temps, mais peut présenter une perte de substance modérée permettant d’éviter la réalisation d’une couronne, plus délabrante que les restaurations partielles en céramique.

Ces trois types d’atteintes peuvent nécessiter la réalisation d’un inlay, d’un onlay, ou d’un overlay.

Ce sont des pièces en céramique esthétiques, de teinte s’approchant de la teinte naturelle de la dent, comme une pièce de « puzzle » élaborée sur mesures afin :

 

  • D’obturer exactement et esthétiquement les cavités (partie « trou » de la dent abîmée) importantes (inlay)
  • D’englober les zones fragilisées ou fêlées afin de les protéger :

> Onlay si recouvrement partiel de la dent
> Overlay si recouvrement de la totalité de la face occlusale de la dent (face qui mâche)

Imperméables aux bactéries, les restaurations partielles en céramique (inlays, onlays, overlays) réduisent le risque de reprise de carie et d’inflammation gingivale. Contrairement à l’amalgame, elles n’exercent pas de pression sur les parois dentaires restantes, évitant ainsi le risque de fracture.

Notre plaisir, vous redonner le sourire