Description du projet

Traitement des maladies parodontales

Qu’est-ce qu’une parodontite ?

Les parodontites (déchaussement des dents) sont la principale cause de perte des dents chez l’adulte et touchent 15% de la population. Elles ont pour cause des bactéries et pour conséquence une destruction progressive de l’os supportant les dents. Les maladies parodontales peuvent non seulement entraîner la perte des dents, mais aussi augmenter les risques de développer des pathologies cardiaques, pulmonaires, articulaires, et déséquilibrer un diabète préexistant.

Ces maladies sont une menace « cachée » par le fait qu’elles ne sont pas douloureuses avant un stade avancé. Elles sont dites silencieuses. Le patient ne constate en général aucun symptôme grave tant que la maladie n’a pas atteint un stade avancé ou qu’il ne perd pas ses dents.

En cas de détection d’une parodontite, un bilan complet est nécessaire. Il comportera 2 parties :

1 – Un bilan radiographique long cône qui va consister en la réalisation de radiographies calibrées, 3 dents par 3 dents, réalisées à l’aide d’angulateurs. Ce bilan va permettre :

  • D’évaluer l’historique de la parodontite en mesurant l’os perdu.
  • D’évaluer le pronostic de conservation des dents à court, moyen et long terme en fonction de la quantité d’os résiduelle.
  • D’évaluer l’agressivité de la parodontite en fonction de type d’atteinte osseuse.
  • De suivre l’évolution du niveau osseux dans le temps : ce bilan est refait en général tous les deux ans.

2 – Un bilan de sondage : il s’agit de mesurer à l’aide d’une sonde graduée le décollement de vos gencives, ce que l’on appelle des « poches parodontales ». 6 mesures sont effectuées autour de chaque dent. La profondeur des poches indique le type d’atteinte et détermine, en y confrontant le bilan radiographique, le type de traitement qui va être proposé au patient. Le traitement est totalement personnalisé, dent par dent, en fonction de l’atteinte de chacune.

Traitement des parodontites

Le traitement d’une parodontite est un travail d’équipe. Nous éliminons les bactéries/tartre/toxines qui se situent sous les gencives ; le patient par un contrôle de plaque optimal élimine les bactéries qui arrivent dans la bouche à l’occasion des repas afin d’empêcher une récidive.

Tout traitement commence par une séance d’explications des techniques de contrôle de plaque : brosse à dents, brossettes, fil dentaire. Nous appelons cette séance « éducation thérapeutique ». Cet entretien, qui se fait à la suite du bilan parodontal, est personnalisé pour chaque patient, en fonction de ses besoins, des atteintes notées et de son mode de vie afin que le contrôle de plaque soit parfaitement maîtrisé et intégré dans la vie quotidienne.

Le principe du traitement de parodontite est d’éliminer les bactéries présentes sous les gencives et qui ne peuvent pas être atteintes par la brosse à dents, le fil dentaire ou les brossettes. Pour ce faire, des ultrasons et deux lasers sont utilisés, leur usage dépendant du degré d’atteinte.

Si l’atteinte est modérée, le traitement se fera en non chirurgical, sans nécessiter d’anesthésie. Le traitement ultrasonore est perçu comme un long détartrage, vu que le patient ressent des vibrations et l’irrigation. Les lasers sont indolores. Dans le cas d’une atteinte sévère, le traitement se fera sous anesthésie en réalisant un petit lambeau (léger soulèvement de la gencive). Les suites opératoires sont très peu douloureuses et le paracétamol suffit amplement.

Maintenance parodontale

Après obtention d’une bonne cicatrisation parodontale, le patient doit être revu très régulièrement afin d’éviter ou d’intercepter toute récidive. En effet, la maladie étant bactérienne, tout relâchement dans l’hygiène du patient peut entraîner une récidive. En fonction du patient, les séances de maintenance se feront tous les 1, 3, 6 ou 12 mois. Nous insistons sur l’importance des séances de maintenance qui sont la clé d’un succès du traitement à long terme.

Notre plaisir, vous redonner le sourire